Géographie, Faune et Flore

PDF

Géographie

Surnommée Waitukubuli par ses premiers habitants, « son Corps est Grand », la Dominique ou Commonwealth of Dominica est située au centre de l'archipel des Petites Antilles, entre la Guadeloupe et la Martinique. Portant aujourd’hui le juste nom d’ « Ile Nature de la Caraïbe », elle s’étend sur 47km de long et 25km de large, pour une superficie de 750km² qui ne sont pas de trop pour vous offrir généreusement toute la diversité de sa faune et de sa flore.
photo_15
photo_15
photo_09
photo_09
Bénéficiant d'un climat tropical, adoucie par des vents du nord-est, la Dominique est une île volcanique, la plus montagneuse de la Caraïbe. Le Morne diablotin y culmine à 1447 mètres. Ici, pas de plages de rêve recherchées par la plupart des touristes mais plutôt un paysage tropical recouvert d’une forêt luxuriante encore sauvage et quasiment inexploitée. 1200 espèces de plantes dont une 40aine endémiques, 365 rivières, 30 chutes d’eau formant des piscines naturelles, des sources d'eau chaudes et 6 sortes de forêts tropicales y sont répertoriées.  La célèbre "Rain Forest" est unique dans la région et parmi l'une des plus préservée au monde. Le parc National du Morne Trois Pitons a été classé au Patrimoine Mondial Naturel par l'UNESCO.
photo_51
photo_51
photo_53
photo_53
Une activité volcanique est toujours légèrement active, comme en témoigne la présence d'un lac en ébullition, le Boiling Lake, (le second du monde par sa taille) et la présence d'une "vallée de la désolation" dominicaise. Cette vallée est alimentée par des sources chaudes qui empêchent le développement de toute vie végétale, contrastant ainsi avec les forêts tropicales environnantes. 
Au sud-ouest de l'île, sur la côte, se trouve les vestiges d'une grande caldeira sous-marine dont la partie Est forment la presqu'île de Scott head, le paradis des plongeurs.
Environ 70 000 habitants peuplent la Dominique, répartis principalement sur la côte ouest, notamment à Roseau la capitale, et à Portsmouth au nord. Sur la cote est, dans un territoire cédé par la Reine d’Angleterre au début du siècle dernier, vit encore la dernière communauté d’ Indiens Caraïbes, regroupant environ 3000 individus. Les Dominicais affirment que c’est sans doute la seule île que Christophe Colomb reconnaîtrait s’il était encore de ce monde.

Vie animale

Cent soixante-six espèces d’oiseaux sont répertoriées en Dominique. Le roi souverain en est bien sûr le Sisserou ou perroquet impérial. Emblème de l’île, il est représenté sur le drapeau national. Sur la cime des arbres vous pourrez aussi observer le Jacko, autre perroquet à cou rouge. Ils sont tous deux protégés par la loi sur la protection des forêts et vivent dans la région du Morne Diablotin.
sisserou1
sisserou1
sisserou2
sisserou2
Parmi les reptiles, on trouve des lézards (Zandoli), des iguanes, mais également une dizaine d’espèces de serpents non venimeux dont le plus impressionnant est le boa constrictor. 
De nombreux cétacés ont choisi les eaux de la Dominique parce qu’elles sont non polluées et silencieuses, les mères baleines arrivent avec leur baleineau et ont mission de l’engraisser pendant quelques mois et de lui apprendre les rudiments de la vie avant de repartir vers les eaux plus froides du Canada ou autres pays ! Plusieurs sociétés organisent des excursions en bateau à la découverte des cétacés, dont on a recensé sept espèces (ainsi que onze espèces de dauphins) dans les eaux de la Dominique.
photo_32
photo_32
photo_58
photo_58

Enfin, par le biais d’associations protectrices locales, vous pourrez observer la ponte des tortues sur la côte est de l’île, qui mettent bas entre fin mars et octobre.

La Flore en photos

photo_66
photo_66
photo_65
photo_65
photo_64
photo_64
photo_63
photo_63
photo_62
photo_62
photo_60
photo_60
photo_59
photo_59

facebook


Renseignements et réservations : Agence Carib Holidays : Tel : 0590 850 063 - Mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.