Histoire et Politique de la Dominique

PDF

1493

Christophe Colomb passe au large de l'île et lui donne le nom de Dominica (c'était un dimanche). Contrairement à d'autres îles des Antilles, la Dominique n'intéressa que peu les Espagnols qui trouvèrent son accès difficile (avec ses côtes déchiquetées surmontées de falaises) et sans richesses minières. La population d'Amérindiens caraïbes n'y fut pas inquiétée. Néanmoins, une petite colonie espagnole s'y implanta, et vécut en harmonie avec les Arawaks jusqu'au XVIIe siècle.

XVIIe siècle

Espagnols, Français et Anglais se disputèrent la possession de la Dominique. Très vite les espagnols laissent les Français et les Anglais s’affronter pour la gouverner. En 1627, les Anglais prirent possession de l’île sans pour autant s’y installer. En 1632, elle devient une colonie française et en 1660, après leurs canonnades qui détruisirent complètement Roseau, ils décidèrent d’un commun accord de laisser la possession de l’île aux Caraïbes.

XVIIIe siècle

Déjà installés à la Martinique et à la Guadeloupe, les Français s'implantèrent petit à petit à la Dominique en y introduisant la culture du café. Ils importèrent des esclaves africains pour combler la main-d'oeuvre dont ils avaient besoin. Mais les Britanniques s'approprièrent de nouveau l'île en 1759. Quelques années plus tard, le traité de Paris de 1763 mettait fin à la guerre de Sept Ans et octroyait l'île aux Britanniques. Ces derniers firent de la Dominique une île à sucre; la culture du café périclita.

XIXe siècle

En 1805, les Français rompent le traité et tentent de s’emparer de la Dominique. Roseau est à nouveau détruite par le feu. Après une dernière tentative de reconquête, l'île redevint définitivement britannique en 1814. En 1833, l’esclavage y est aboli, et en 1898 la Dominique reçoit le statut de Colonie de la Couronne britannique.

XXe siècle

La colonie devient état associé au Commonwealth en 1967 et entame son processus d’indépendance, liée notamment à l’installation d’un régime démocratique. Elle accéda à l'indépendance le 3 novembre 1978. Cette Constitution a instauré un régime parlementaire: le premier ministre est le chef de l'État. En août 1979 l’île est terriblement frappée par le cyclone David entraînant une grave crise économique et sociale. Cette même année, en décembre, la Dominique devient membre de la Francophonie. En 1980, Mary Eugenia Charles surnommée « La Dame de Fer des Antilles » est élue comme premier ministre. Après une période mouvementée (tentatives d'invasions par des mercenaires, militants «rastafarian», coups d’états manqués), l’île retrouve sa stabilité. En 1996, un nouveau premier ministre est élu, Edisson James, et ouvre la Dominique au tourisme.

Aujourd’hui

En 2000, la Dominique élit le très charismatique Roosevelt Douglas, qui entreprend une croisade pour faire connaître son pays et demander un soutien international. Il décédera six mois plus tard. Son bras droit, Pierre Charles est élu Premier ministre en 2003. Puis lui succéda Roosevelt Skerrit, le plus jeune Premier ministre, âgé d’une trentaine d’années qui dirige actuellement le pays.

facebook


Renseignements et réservations : Agence Carib Holidays : Tel : 0590 850 063 - Mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.